Français
 
 
Vendredi, 24.10.2014 · 18:07
 
     
 
 
  Vous êtes ici:   Actualités   /   2008   /   Apprentissage précoce ?!  
 
04. Septembre 2008

Apprentissage précoce ?!

445x187 (JPG)

L’interview d’une experte sur la question des jouets éducatifs

Des dinos qui éternuent, des Gameboys roses bonbon, des pandas qui babillent – les jouets d’apprentissage et multimédias étaient les stars de la foire du jouet de Nuremberg. Quelle est leur valeur pédagogique ? Nicole Becker, docteur en Sciences de l’Éducation, nous donne la réponse.

YO-YO : Madame Becker, que pensezvous des jouets à effets d'apprentissage, des jouets éducatifs ? Vont-ils faire disparaître l'insouciance enfantine ?
NICOLE BECKER: Avec tous les débats menés actuellement autour des résultats de l’enseignement public, beaucoup de parents craignent que leurs enfants n’apprennent pas suffisamment à l’école. Je considère que les jouets éducatifs ne sont appropriés que si leurs contenus sont pertinents et que les enfants y trouvent du plaisir : ce que les enfants font avec joie, ils le font également dans l’insouciance.

Mais cela va souvent bien plus loin : la nourrice parle anglais avec le bébé, le petit enfant doit jouer avec des lettres…
Ceci résulte de la peur des parents que leur enfant puisse rater quelque chose. On parle aujourd’hui de la « société du savoir » : on insiste sur l’importance des performances intellectuelles et des diplômes pour réussir. Mais, confronter les enfants à des contenus pédagogiques avant même qu’ils n’aient la maturité cognitive requise pour pouvoir les assimiler n’a aucun sens. Les étapes et les exercices de développement d’un bébé d’un an sont, par exemple, totalement différents. Des lettres ne lui seront d’aucune utilité.

Les parents devraient-ils s'inquiéter lorsque l'enfant ne maîtrise pas les jouets éducatifs indiqués pour sa catégorie d’âge ?
Non, un individu n’est pas une machine qui fonctionne d’après un plan determine à l’avance. Chacun de nous a son rythme d’évolution individuel. Si les parents se rendent régulièrement aux consultations obligatoires chez le pédiatre et que l’on n’y constate pas de retards de croissance importants, il faut voir cela d’une façon décontractée.

Les enfants adorent la Nintendo Wii et l'iPod. Que pensez-vous de ces nouvelles technologies à la mode ?
Je ne pense pas que ce type de jouets soit nécessairement mauvais. C’est une question de dosage. Certains enfants ont une sensibilité particulière et savent instinctivement quand il est temps pour eux de laisser tomber leur Gameboy et de se tourner vers leur entourage social ou vers d’autres choses. Pour d’autres, ce n’est pas le cas. C’est alors aux parents et à l’entourage proche de leur fixer des limites.

Il arrive souvent que les parents ne partagent pas les goûts de leurs enfants : les adultes aiment les jouets en bois, les enfants, eux, préfèrent les sabres laser, les monstres et les zombies en plastique. Estce que cette « camelote » est mauvaise pour les enfants ?
Nous, les adultes, nous avons d’autres préférences esthétiques et il semble que nous oublions qu’autrefois, nous étions beaucoup plus sensibles à tout ce qui était de couleur vive qu’aux objets laissés à l’état naturel. Je suppose que les sabres laser et les monstres en plastique sont très appréciés parce qu’ils se distinguent de l’entourage naturel. À cet ge-là, les enfants aiment s’imaginer des êtres toutpuissants. Il faut qu’ils soient différents de ce qu’ils connaissent déjà. Il faudrait un jour examiner comment les enfants, eux, voient cette question ! C’est seulement après que l’on pourra répondre à la question de savoir si ces jouets – qui, à nous adultes, nous paraissent étranges – peuvent avoir des conséquences néfastes sur nos enfants.

Est-ce que la peinture, le bricolage et la pâte à modeler sont dépassés ?
Absolument pas. Et cela va rester encore longtemps comme ça. Ces activités ont une composante motrice très forte, c’està- dire qu’elles représentent un entraînement de base et permettent aux enfants de développer leur imagination et leur créativité.

Pourquoi est-ce si important de jouer ?
C’est sur ce mode que les enfants se construisent leur monde. Ils développent ainsi des compétences cognitives et motrices de base. Ce que nous, les adultes, qualifions de ludique représente, pour les enfants, une ouverture sur le monde. Ils peuvent évoluer et tester leurs limites.

Est-ce qu'à l'avenir on jouera moins ?
Non, au contraire. Plus une société dispose de temps libre, plus on joue. Cela vaut aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Je ne crois pas non plus, comme certaines voix critiques l’ont prétendu dans les années 80, que l’enfance disparaît face aux nouveaux médias. Une partie de l’univers du jeu change, le segment s’élargit dans son ensemble et ces changements ont aussi une influence sur l’enfance. Aujourd’hui, on joue simplement différemment et avec d’autres choses.

Contact de Dr. Becker:
www.erziehungswissenschaft.uni-tuebingen.de

Contacts presse
Isabel-Weishar (JPG)

Mme Isabel Weishar

Tél: +49 (0) 911-9763-263
Fax: +49 (0) 911-9763-162

e-mail: i.weishar@simba-dickie.com